Henri-Matisse : un projet d’éducation

Par son projet éducatif actualisé, l’établissement Henri Matisse veut dire les convictions fortes sur lesquels chacun de ses membres peut s’appuyer s’affermir.

Une école associée par contrat avec l'État

Henri Matisse, établissement catholique en contrat d’association avec l’État, accueille tous les enfants, « sans distinction d’origine, de croyances ou d’opinion. Il dispense un enseignement tel que la liberté de conscience de tous les enfants y sera totalement respecté »*.

*Loi du 31 décembre 1959,
dite Loi « Debré »

Un projet nourri par une histoire originale

inspiré par l’Évangile

L’établissement Henri-Matisse puise ses convictions éducatives dans la personne du Christ, à la source de l’Évangile. Il est animé par l’espérance que l’école peut être un lieu de croissance pour chacun.

dans le sillage de Madeleine Daniélou

Il est héritier de l’œœuvre entreprise par Madeleine Daniélou. À son initiative, une « maison d’école »* s’est ouverte à Montreuil-sous-Bois en 1949, sous le nom de Charles-Péguy. Grâce à l’engagement d’Yvonne Casenave et de ses collaboratrices, elle est devenue pour les jeunes et pour leurs familles, un lieu de formation intellectuelle capable de dépasser les clivages sociaux, algues d’ouverture qui prépare chacun à donner aux autres le meilleur* de ce qu’il aura reçu. La communauté éducative actuelle se reconnaît dans la modernité du sillon ainsi tracé depuis 60 ans.

*L’école peut être à l’écart du monde en refusant de devenir un lieu commun. Pour cela l’école doit être « maison ». Mais autant que maison, l’école est aussi passage, chemin.
Patrick Laudet

*Susciter des générosités à la mesure des dons reçus.
Madeleine Daniélou

selon l’enseignement social de l’Église

Dans la tradition de l’Église, l’établissement souhaite se mettre au service de tous, et notamment des plus fragiles. Depuis 1995, il a pris nom d’Henri-Matisse, a rejoint l’Enseignement Catholique du diocèse de Saint-Denis, participe à son projet et concourt à sa diversité.

Accueillir un élève et sa famille

une confiance qui fonde une exigence partagée

Le recrutement des élèves à Henri-Matisse prend en compte l’adhésion des familles au projet de l’établissement : soucieux d’exigence, il se refuse cependant à l’uniformité et favorise le voisinage. Ces orientations, explicitées au moment de l’entretien d’inscription, fondent une nécessaire confiance.

en co-responsabilité avec les familles

L’établissement ne se substitue pas aux parents, mais s’associe à leurs responsabilités d’éducateur*, particulièrement dans les situations difficiles. Les familles sont régulièrement invitées à partager des moments de fête. Elle collabore à la vie de l’établissement par l’association des parents d’élèves.

*La communauté éducative s’édifie sur des relations de confiance et d’étroite collaboration entre tous les partenaires.
L’établissement se veut une communauté où l’éducation est comprise comme l’oeuvre de tous.
Statut de l’enseignement catholique

Donner à chaque intelligence des chemins pour grandir

le goût de l’étude

Henri Matisse peut prendre en compte la variété des cheminements des élèves et valoriser chacun : il leur propose de découvrir le goût du travail et la saveur de l’étude*.

*Travailler était leur joie, et la racine profonde de leur être.
Et la raison de leur être.
Charles Peguy

un enseignement qui fait le pari de la durée

À une époque qui privilégie les médias, l’équipe éducative croit en la durée et s’engage elle-même à la patience éducative*. Ainsi peut progresser la personne en cœœur et en intelligence.

*L’espérance sur les êtres est plus vraie que la lucidité. La patience qui sous-tend cette espérance est toujours féconde.
Marc Perrot

La réflexion des équipes enseignantes et les choix pédagogiques sont mis en œœuvre pour permettre à l’élève d’ouvrir son intelligence au monde*, d’exercer ses talents et sa créativité.

*L’éducation doit former des créateurs, rendre les enfants, dans une ligne quelconque, capables d’inventer un ordre nouveau.
Madeleine Daniélou

l’incitation à la culture et à la création artistique

Sans négliger les autres domaines de la connaissance, l’établissement considère la culture artistique comme un axe important. Grâce à elle, l’élève éduque sa sensibilité, apprend à nuancer son jugement et à respecter l’autre dans sa singularité et son originalité, Henri Matisse associe les familles à cette proposition en les invitant à partager avec leurs enfants, certaines activités culturelles.

Accompagner toute la personne

le dialogue pour donner confiance et assurance

Le dialogue pédagogique et éducatif amorcé dès l’école primaire se poursuit durant toute la scolarité. Il permet à l’élève de croiser son regard avec celui de l’adulte et d’y trouver l’occasion d’une confiance renouvelée en lui-même. Fort de cette relation qui le sécurise, il devient capable de développer son autonomie et son esprit d’initiative*.

*« Apprends-moi à faire et à penser tout seul » demande l’enfant. Car nul ne peut accomplir pour personne le travail intense qui consiste à construire l’Homme.
Maria Montessori

un accompagnement régulier et personnel

Au collège et au lycée, Henri Matisse dispose d’une structure originale : chaque niveau d’enseignement est accompagné par un responsable auprès duquel chaque élève et chaque famille trouve un interlocuteur privilégié et disponible.

Dans cette organisation où responsables et professeurs principaux travaillent en lien avec les enseignants et les adultes de l’établissement, l’élève est accompagné dans un dialogue régulier bienveillant*. L’équipe éducative met en place des contrats individualisés, quand ils sont nécessaires à la progression du jeune.

*Tenir parole, c’est aussi parler pour rappeler les exigences, encourager, donner des repères, fixer des objectifs. La communauté éducative est alors dialogue.
Paul Malartre

Apprendre à vivre pour les autres

vivre en amitié

La communauté éducative souhaite vivre dans un climat d’amitié et d’estime réciproque. Elle espère que les élèves trouveront dans ce témoignage le désir d’une vraie qualité de relation avec les adultes et entre eux.

grandir en humanité

L’équipe éducative est portée par la conviction que la réussite d’une éducation ne se résume pas à l’excellence des résultats scolaires. Elle souhaite développer en chaque élève des qualités humaines qui lui permettront de réussir sa vie : honnêteté et recherche de la vérité, esprit de responsabilité et de solidarité, maîtrise de soi et de son désir, goût de l’effort dans la joie.

*Notre mission auprès des enfants : élargir leur humanité, en creuser la profondeur afin qu’ils soient capables de répondre aux appels du présent.
Madeleine Daniélou

se former pour les autres

Henri-Matisse tient à former des êtres responsables, engagés dans la société pour le monde*. À tout âge, l’élève est invité à s’investir dans des projets citoyens et solidaires conduisant à des partenariats féconds avec le quartier et avec des pays lointains, pour un enrichissement réciproque.

*L’éducation est au service de la foi qui fait la justice et cherche à former des hommes et des femmes pour les autres. Elle manifeste un souci particulier pour les pauvres.
Caractéristiques de l’éducation jésuite

Invité à la vie de l’esprit

inviter chacun à la rencontre et à l’échange

L’établissement accueille la diversité religieuse de ses élèves et de ses enseignants. Il souhaite développer un esprit de tolérance, dans un souci de connaissance mutuelle. Attaché à la liberté que rendent possible les principes de la laïcité, Henri Matisse souhaite encourager le « dialogue de la vie »* par la reconnaissance des traditions et des fêtes, juives, chrétiennes et musulmanes.

*Le dialogue avec les croyants qui se réclament des autres traditions religieuses n’est pas facultatif pour nous. Il permet de reconnaître comment la recherche de Dieu et la relation à Dieu façonnent, quoique différemment, une existencet humaine.
Mgr Claude Dagens

faire dialoguer foi et connaissance

À travers des temps de réflexion et d’échange, il offre à chacun de découvrir la dimension spirituelle de l’existence, de construire son intériorité et de mettre en dialogue foi et connaissance. À Henri Matisse, l’éducation à la liberté place volontairement les élèves devant la nécessité de choisir* entre des propositions de poids équivalent.

*Croire en la vie de l’esprit, c’est croire qu’en tout homme, quel que soit de poids des conditionnements, il existe une grande aptitude à discerner la vérité et à la préférer, à s’engager et à aimer, à comprendre et à créer…
Madeleine Daniélou

vivre sa foi en l’Église

La communauté chrétienne d’Henri Matisse invite tous ceux qui le souhaitent à trouver dans la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ une source de vie féconde pour aujourd’hui. L’initiation régulière à la prière chrétienne et la célébration des temps forts de la liturgie, en lien avec les paroisses et mouvements du diocèse, font vivre et affermissent la communauté.

Le samedi 17 mai 2008, le projet d’éducation d’Henri-Matisse a été présenté à Mgr de Berranger évêque de Saint-Denis, qui l’a accepté.
La communauté éducative actuelle d’Henri-Matisse dynamisé par l’écriture de ce texte majeur s’engage à vivre son projet d’éducation comme une affirmation d’espérance, à la suite de ceux qui l’ont précédé.